SELFFAMILYSOCIETYHUMANITYEARTHUNIVERSEDIVINE
image-preview

Editorial Thich Nhât Hanh — L’Univers dans un Grain de Poussière Le 30 mars 2017 L’UNIVERS DANS UN GRAIN DE POUSSIÈRE « L’esprit n’est ni intérieur ni extérieur ni ailleurs, il est introuvable... » Shantideva Hier après-midi, quand je suis revenu à mon ermitage, j’ai fermé toutes les portes et les fenêtres parce qu’il y avait du vent. Ce matin, ma fenêtre est ouverte et je peux voir la douce et verte forêt. Le soleil brille et un oiseau chante magnifiquement. La petite Thuy est déjà partie pour l’école. Je dois m’arrêter d’écrire pendant un moment pour pouvoir (...) suite

Photo du jour par

Evénement 27-28 Mai - Amour, attachement, établir des relations saines A ne pas manquer au Centre Kakachakra : Une rencontre avec Amy Miller. Elle sera avec nous à Paris pour la première fois le 27 et 28 mai 2017 de 10h à 18h. L’amour et l’attachement sont souvent confondus, créant des conflits dans nos relations, en particulier les relations intimes. Si nous pouvons diminuer cet attachement , la saisie et le contrôle ,nous pourrons apprécier plus pleinement toute la beauté de nos vies. Les expériences d’amour authentique et de liberté se développeront de manière (...) suite

Annuaire Dojo Zen Sôtô de Caen Le Dojo Zen Sôtô de Caen est affilié à l’A.Z.I. (Association Zen Internationale) fondé par Maître Roland Rech à la demande de Maître Deshimaru dans les années 70. Il a nommé ce dojo "Kanjizaï" ce qui signifie "observer la liberté". Situé à Caen (14000), cette association loue un local au sous-sol de l’Eglise Saint Paul. Zazen y est pratiqué trois fois par semaine : Lundi 18h30 ; Mercredi 19h et Samedi 9h Une matinée de pratique par mois est organisée. Le responsable du lieu est François LORRET. Né en (...) suite

Dernier auteur Lerab Ling Lérab Ling est l’un des principaux centres perpétuant la tradition d’étude et (...) suite

Articles et Conférences Lama Zopa Rinpoché - Faire ses Courses avec l’Attitude juste LAMA ZOPA RINPOCHE : FAIRE SES COURSES AVEC L’ATTITUDE JUSTE [1] Nous devons savoir comment vivre notre vie au cours de toutes les activités de notre journée,du réveil le matin, au coucher le soir. Entre temps nous mangeons, nous marchons, nous étudions, nous travaillons et faisons tant d’autres choses encore. Nous passons probablement la même durée de temps à travailler qu’à dormir. Nous travaillons peut-être huit heures et dormons peut-être huit heures. D’une manière générale, nous passons probablement la plus grande partie de notre vie à travailler et à dormir. Nous consacrons la majeure partie de notre temps à ces deux activités. Dans la société, il est habituel que les gens reçoivent une (...) suite

Billet du jour Proverbe bouddhiste

par

Textes fondamentaux Bhariya-Sutta - Conseils à une femme excessive BHARIYA-SUTTA Conseils à une femme excessive L’enseignement oral du Bouddha Shâkyamuni Bouddha n’a jamais écrit. Son enseignement ne fut qu’oral. Après sa mort, ses enseignements furent transmis oralement par ses disciples. Pour éviter les transformations progressives, ces sermons devenus des écrits furent rassemblés et structurés. Conseils à une femme excessive verset 7.1 Une fois, le Bienheureux séjournait dans le monastère fondé par Anathapindika, au parc Jeta, près de la ville de Savatthi. Un jour, le Bienheureux, s’étant habillé de bon matin, prit son bol à aumône et son manteau, puis s’approcha de la maison du chef de famille Anathapindika. Y étant arrivé, il s’assit sur un siège déjà préparé (...) suite

Bouddhisme L’AOBO à Johannesburg, en Afrique du sud Shantikula, « la tribu pacifique », est le nom du centre de l’AOBO (Amis de l’Ordre Bouddhiste Occidental) qui a ouvert au second semestre 2006 à Johannesburg, en Afrique du Sud. Premier centre de l’AOBO sur le continent africain, il est né de l’inspiration et du travail de deux membres de l’Ordre, Ratnajyoti et Vajradhara, ainsi que de la Sangha déjà existante, Ratnajyoti ayant commencé à enseigner à Johannesburg il y a quelques années déjà. UN BOUDDHA AFRICAIN Depuis Paris, imaginer un centre bouddhiste à Johannesburg n’est pas aisé. Pour commencer, le taux de criminalité en Afrique du Sud est si élevé que, dans la banlieue de la ville où se trouve le centre, la plupart des jardins sont entourés de (...) suite

Article byDemi Powell